BIOSPHERES

Le groupe de recherche

BIOSPHERES est un groupe composé d’enseignants-chercheurs et de chercheurs en Sciences Expérimentales issus du DSI (Département Scientifique Interfacultaire), et du Département IUT HSE (Hygiène Sécurité Environnement) du pôle Martinique. BIOSPHERES a vu le jour en 2010.

 

Son principe fondateur ?

BIOSPHERES se veut être un des moteurs essentiels du développement économique de la Martinique et assurer la qualité du lien entre la Formation, la Recherche et les Entreprises

 

Ses objectifs ?

  • Caractériser et valoriser les ressources naturelles exploitables en Martinique.
  • Etablir des collaborations sur des projets de recherche avec des institutions régionales ou dans la Caraïbe.
  • Mobiliser leurs compétences pour accompagner l’avenir et le développement régional, par la formation de cadres et d’experts spécialisés dans l’étude de la biodiversité.
  • Offrir de nouvelles perspectives professionnelles aux jeunes formés sur leur territoire afin de limiter la fuite de compétences.
  • Rendre les sciences plus accessibles au grand public.

BIOSPHERES, ses partenaires : une logique partenariale de transversalité.

Des partenariats avec des entreprises, des associations, des organismes de recherche et des institutions sont établis autour de l’innovation pédagogique et technologique. Cela permet des réflexions sur des problématiques scientifiques et sociales, touchant à l’entreprise et à notre société dans un contexte socio-économique insulaire.

 

Des acteurs clés du monde économique et politique de la Martinique tel que

  • Organismes de recherche : PARM, CAEC, INRA, IFREMER, CEA, BRGM, Université de la Havane (LCF), Université de Westminster…
  • Entreprises et associations : DENEL, Antilles Glaces, « Vergers et Jardins tropicaux », ARVARNAM, OCEANVIRONNEMENT, AME, SMEM, Syndicats des Artisans Bijoutiers de la Martinique, …
  • Institutions : Conseil Régional de la Martinique, Conseil Général, ODE, CACEM…
  • L’Association Martiniquaise pour la Promotion de l’Industrie (AMPI).
  • Mouvement des Entreprises de France (Section locale du MEDEF).

L’environnement de BIOSPHERES ?

Un Groupe de Recherche intégré dans son environnement :

Le Groupe de Recherche fait partie de l’Equipe d’Accueil EA929 AIHP GEODE, labellisée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, qui lui comprend ;

  • Le Groupe de Recherche GEODE Caraïbe (Géographie, Développement, Environnement de la Caraïbe) rassemblant les géographes de l’Université des Antilles, rattaché au Département de Géographie de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.
  • Le Groupe de Recherche AIHP (Archéologie Industrielle, Histoire, Patrimoine) rassemblant les historiens de l’Université des Antilles, rattaché au Département d’histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.
  • Dans la Caraïbe et à l’International, mise en œuvre de partenariats pour l’accueil de chercheurs étrangers et également pour les travaux extérieurs de nos chercheurs (France, Angleterre, Cuba…).
  • Nous avons mené à bien un projet avec le PARM dans le cadre de l’étude de plantes aromatiques et médicinales locales (Projet PAMVAL).
  • Un brevet a été obtenu pour la réalisation d’un pur jus de goyave en collaboration avec l’entreprise DENEL.
  • Le groupe a également réalisé ou participé à plusieurs colloques en 2014, dans le cadre de l’énergie, de la pollution par les pesticides (GFP) et dans le cadre de la santé (Congrès AC3).
  • Nous avons aussi démontré l’existence d’une biodiversité lors d’une étude de la Grande Caye Sèche de Fort de France, dans le cadre d’un projet FEDER en collaboration avec la CACEM.
  • Dans le domaine de la santé nous participons à l’élaboration de l’Unité de Thérapie Cellulaire au CHU de Martinique.

BIOSPHERES aujourd’hui, un triple défi :

  • Propulser les sciences du pôle Martinique en développant des axes de recherches novateurs.
  • Développer et consolider la recherche scientifique adossée aux enseignements.
  • Faire découvrir au monde socio-économique et politique les apports des sciences expérimentales, ses applications concrètes et les enjeux notamment en termes de développement économique, de bien-être et de création d’activités nouvelles.

 

Dès sa création, les membres du groupe comprennent que la conduite de leurs projets scientifiques doit privilégier : 

  1. une vision transversale de la recherche
  2. l’appui sur des structures économiques de la société martiniquaise.
  3. une collaboration avec des chercheurs de Lettres et Sciences Humaines, de mathématiques et d’informatique, collaboration nécessaire pour une meilleure compréhension des différents aspects d’un projet de recherche.

BIOSPHERE c’est l’innovation technologique au service du monde économique…

…Par l’innovation

La valorisation de la Biodiversité végétale et marine :

Projet PAMVAL et des collaborations sur « Les plantes aromatiques médicinales », en collaboration avec l’AVARNAM, le PARM, l’Université de la Havane à Cuba (LCF).

Projet « Goyave » en collaboration avec le Groupe Antilles-Glaces, le CIRAD, le PARM, l’association Vergers et Jardins Tropicaux.

– Caractérisation et valorisation de la biodiversité marine en Martinique avec l’association OCEANVIRONNEMENT.

 

La valorisation de l’Environnement et des Energies renouvelables :

Géothermie et climatisation solaire en collaboration avec le BRGM, l’IPG, L’AME, le SMEM, des équipes de recherche de l’UA.

– La protection et la valorisation de l’environnement.

Collaboration au projet de l’Unité de Thérapie Cellulaire avec le CHU (UF1441) et le registre du cancer de la Martinique.

… Par la Formation à la Recherche

Former par la recherche des cadres pour intégrer des entreprises nationales et internationales avec une capacité qui leur permet d’innover, de piloter et de décider.

Faciliter l’insertion professionnelle des étudiants engagés dans les filières scientifiques en leur donnant une meilleure appréhension du monde industriel et de leurs futurs métiers.

 

BIOSPHERE c’est aussi l’accueil d’étudiants :

  • en stage de fin de 1er et 2ème cycle d’études universitaires (3ième année de Licence et Masters),
  • des élèves en école d’ingénieurs,
  • des doctorants,
  • des post-doctorants.

Dans le cadre de nos activités d’enseignement, nous avons collaboré pour la mise en place de Licences Professionnelles (LP)  «Aménagement et gestion des ressources en eau en milieu tropical», «Métiers de la Biotechnologie» et «Energies renouvelables environnement», pour former des assistants-ingénieurs dans des domaines innovants et d’intérêt régional. Ces formations devraient également apporter des réponses adaptées à la déclinaison dans notre région des problématiques environnementales.

 

BIOSPHERES, l’ équipe :

14 membres composent le noyau de BIOSPHERES et se répartissent en enseignants-chercheurs, chercheurs, assistants ingénieurs, techniciens et ingénieurs.

ADDENDUM

Depuis septembre 2015, une équipe de recherche initialement basée en Guyane, le laboratoire L3MA (Laboratoires de Molécules et Matériaux en Milieux Agressifs) est venue renforcer le groupe BIOSPHERES en y apportant de nouveaux axes de recherche liés aux bioénergies et à la lutte contre la biocorrosion, qui ne manqueront pas d’intéresser les entreprises et organismes de recherche locaux et caribéens.

Ces deux entités de recherche ont décidé de mettre en commun leur compétence pour fonder une nouvelle équipe de recherche dans le cadre du prochain contrat quinquennal de l’UA.